Tag Archives: Fanie Saint-Michel
24 Mai

On my May 15th 2012, F.A.C.E participants gathered to choose the final photo and video material that they will use to put together their media project, the « Nomad Box » (title still in the works)

Here are some drawings the girls made to help with the conception of the box, for a bit of a sneak peak at what it will all look like… Thanks to the girls for making our trip to Reno Depot a bit more interesting, when we tried to explain what it is we were building to the nice handy man… And a giant thank you to Fanie Saint Michel from Conscience Urbaine, who spent so much time doing the video editing, and turning the girls’ photo shoot into a work of art!!

Publicités

Design et conception de la Boîte Nomade

24 Mai

Le 15 mai 2012, les participantes de F.A.C.E ont fait leur selection finale du matériel photographique et vidéo qui servira à la construction et la présentation de leur projet médiatique, la « BOITE NOMADE » ou « BOITE ITINÉRANTE » (titre en cours de décision 😉

Voici quelques dessins issus de cette rencontre avec les filles, pour un petit avant goût de leur projet!! Merci aux filles pour leurs dessins qui nous ont bien aidé à Réno Dépôt pour expliquer au gentil monsieur ce qu’on veut construire, et un énorme merci à Fanie Saint-Michel de Conscience Urbaine pour son travail épatant de vidéo editing, et pour avoir aidé les filles à faire de leur reportage photo une oeuvre d’art!!!

Silence, on tourne!

4 Avr

La scène était insolite : une jeune fille approche un sans abri allongé sur des cartons. Il semble dormir, mais grelote de froid. Elle se penche, place délicatement une couverture sur lui et s’en va.  Deux autres adolescentes s’approchent rapidement, déposent des chips et du coca à ses pieds, et s’en vont à leur tour…

Puis, une jeune femme armée d’une caméra cri … « coupé! » et le manège reprend. Les passants curieux s’arrêtent, observent, certains ont l’air de se demander pourquoi ces jeunes s’acharnent sur le pauvre homme endormi. Puis, ce dernier remue, se lève, et une jeune fille émerge du déguisement.

Tournage d'une scène en marge du parc Émilie Gamelin

Les 30 et 31 mars dernier, les participantes à Bien dans ma ville!, avec l’aide de l’artiste engagée Fanie Saint Michel (Conscience Urbaine) ont tourné et photographié des scènes pour illustrer leur vision d’une ville plus juste et sécuritaire, où se mêlerait justice sociale, respect de l’environnement, aménagements ludiques, mixité d’utilisateurs et mobilier urbain accessible.

Tournage d'une scène rue Saint-André et boulevard Maisonneuve

À travers la musique, en utilisant des chaises pliantes ou en faisant un piquenique, les fill réapproprié es se sont l’espace public, elles ont réclamé leur droit de flâner, d’être elles-mêmes et de s’amuser en sécurité à Montréal.

En utilisant des chaises pliantes, les filles ont revendiqué leur droit de flâner, dans la ruelle de la Grande Bibliothèque, un exemple de ruelle bien aménagée à Montréal

Comme l’a très bien dit la chroniqueuse Marie Claude Lortie dans la Presse du 4 avril, en citant l’ancien Maire de Québec, Mr. Jean-Paul L’allier,

«(…) « On ne peut demander ni aux victimes ni aux complices de la détérioration des lieux d’en être les rénovateurs ». On va donc chercher d’autres acteurs, pour que le nouveau développement soit notamment attrayant pour les jeunes, ceux qui réinsuffleront la vie dans le quartier relancé. (…) « la clé, c’est la mixité ». La mixité des commerces, des résidants. La Ville doit absolument s’assurer qu’il y ait de la place pour tout le monde, dont les étudiants, les artistes, les personnes âgées. « La fierté, note M. L’Allier, c’est le moteur du développement d’une ville. » Une fierté que tous doivent partager. Grands commerçants autant que jeunes étudiants sans le sou.»

(Pour lire le reste de l’article, veuillez suivre le lien suivant: http://www.cyberpresse.ca/debats/chroniques/marie-claude-lortie/201204/04/01-4512293-larbre-le-maire-et-les-architectes.php)

Au parc Sir-Wilfried-Laurier, les filles jouent avec des bambins: la présence de petits enfants est un facteur sécurisant pour les adolescentes.